Sélectionner une page

Conduite : les performances visuelles requises

La conduite est une activité qui nécessite principalement une bonne vue de jour comme de nuit : 90 % des informations utiles au conducteur sont visuelles. Pour votre sécurité, il est donc primordial de s’assurer que vous ayez une bonne acuité visuelle et un champ visuel suffisant. Consulter votre opticien ou votre ophtalmologiste vous permet de contrôler vos yeux et d’évaluer vos performances visuelles au volant. Dans cet article, nous allons voir tout ce que vous devez savoir sur la vision et la conduite.

Code de la route : acuité et champ visuel minimum pour conduire

L’acuité visuelle

L’acuité visuelle correspond à la capacité d’un œil à percevoir un objet situé au loin ou au près. Cependant, elle peut différer d’un œil à un autre. Pour être autorisé à conduire, la loi prévoit un seuil minimal de 5/10 pour les deux yeux réunis. Ce qui signifie que si un œil a une acuité visuelle inférieure à 1/10, le deuxième doit obligatoirement en avoir une d’au moins 5/10. En dessous de cette limite, il ne sera pas possible de passer l’examen du permis de conduire sans dispositif de correction. C’est pourquoi le port de lunettes ou de lentilles doit être mentionné sur le permis de conduire des conducteurs concernés. Ces derniers doivent également posséder une seconde paire sur soi, ou dans leur véhicule en cas de problème.

Le champ visuel

Qu’est-ce que le champ visuel (ou champ de vision) ? Il représente l’espace vu par un œil fixant droit devant lui en position immobile. Le champ visuel total des deux yeux du conducteur comporte deux types de vision :

  • La vision centrale : elle correspond à la vision au centre du champ visuel, comme son nom l’indique. Elle s’arrête sur un point de fixation et les éléments qui s’y trouvent sont perçus clairement.
  • La vision périphérique : c’est celle qui est située autour de la vision centrale et constitue 95 % de la vision. Elle est beaucoup moins détaillée, mais fournit des informations importantes (un piéton qui traverse par exemple).

Selon le Code de la route : 

“Il est interdit de conduire si le champ visuel horizontal est inférieur à 120°, à 50° vers la gauche et la droite et à 20° vers le haut et le bas. Aucun défaut ne doit être présent dans un rayon de 20° par rapport à l’axe central.”

4 conseils pour améliorer ses performances visuelles au volant

1. Contrôler sa vue

Le premier conseil consiste à suivre l’évolution de sa vue par un ophtalmologiste. Celui-ci pourra vous prescrire un équipement optique et/ou lentilles, modifier votre correction si nécessaire, ou encore vérifier si vous avez une pathologie oculaire. Ainsi, il vous informera si la vision et la conduite sont compatibles.

Si votre ordonnance est encore valable, votre opticien est également en mesure de tester votre vue (ce n’est pas un acte médical). Cependant, il n’est pas autorisé à faire un diagnostic sur une éventuelle maladie oculaire.

Test visuel réalisé chez son opticien - la vision et la conduite
Examen de vue chez son opticien — Source : Fond vecteur créé par redgreystock

2. Préparer son véhicule

Pour votre sécurité, il est nécessaire de vous trouver dans les meilleures conditions lorsque vous conduisez. C’est pourquoi, vous devez préparer votre véhicule :

  • adapter la hauteur et l’inclinaison de votre siège ;
  • nettoyer votre pare-brise et vos vitres ;
  • vérifier le réglage de vos rétroviseurs et de vos phares ;
  • avoir des essuie-glaces en bon état.

3. Faire des pauses

Lorsque vous conduisez sur de longues distances, faites des pauses régulièrement. Par conséquent, il est recommandé d’en effectuer toutes les 20 minutes environ, avant que les premiers signes de fatigue apparaissent : yeux rouges, yeux qui piquent, etc.

4. Se protéger contre l’éblouissement

Gardez des lunettes de soleil dans votre voiture pour éviter d’être ébloui en cas de fort ensoleillement. Privilégiez les verres polarisants qui offrent un meilleur confort en filtrant les reflets parasites. Attention, les verres solaires de catégorie 4 sont interdits pour la conduite, car ils sont très foncés.

⏩ À lire aussi : Comment bien choisir ses lunettes de soleil ?

La vision et la conduite de nuit

Les causes d’une mauvaise vision nocturne

La myopie nocturne touche aussi bien les personnes ayant une myopie ordinaire que celles ne présentant aucun trouble visuel. Elle désigne une diminution de l’acuité visuelle de 1/10 à 3/10 et une réduction du champ visuel qui se manifeste la nuit.

Par ailleurs, le vieillissement naturel de l’œil diminue également votre capacité à bien voir la nuit. Vos pupilles ont tendance à rétrécir et sont moins réactives à la lumière. 

Enfin, certaines pathologies oculaires peuvent réduire notre capacité à voir la nuit. Généralement, elles apparaissent après l’âge de 40 ans :

  • La cataracte : elle réduit la perception des contrastes. 
  • Le glaucome : il se caractérise par un rétrécissement du champ visuel et à une sensibilité à la lumière.
  • La dégénérescence maculaire liée à l’âge (DMLA) : elle altère la vision centrale.
  • La rétinopathie diabétique : elle diminue l’acuité visuelle et le champ visuel.

Les verres adaptés à la conduite de nuit

Lorsqu’il fait nuit, la vision est modifiée :

  • l’acuité visuelle baisse ;
  • la perception des couleurs, des contrastes et des reliefs s’atténue ;
  • l’appréciation des distances se fausse ;
  • les phares des autres véhicules, l’éclairage urbain et les panneaux lumineux peuvent éblouir le conducteur.

Néanmoins, il existe des verres adaptés pour améliorer votre vision de nuit, et donc votre sécurité sur la route. Il s’agit des lunettes jaunes, ou anti-éblouissement. Elles améliorent les contrastes grâce à sa teinte jaune-orange, et offrent un meilleur confort. Mais cette teinte modifie légèrement les couleurs.

Par ailleurs, des verres sont conçus spécialement pour la vision et la conduite avec un usage quotidien. Ils permettent une réduction de l’éblouissement, une perception nette de nuit, un champ de vision large, et des reflets limités.

La vue a un impact sur votre temps de réaction au volant. Elle vous permet de repérer rapidement tout danger sur la route et de pouvoir intervenir en conséquence. Si vous avez un doute sur votre capacité à conduire, demandez conseil à votre opticien ou votre ophtalmologiste. ⏩ Partagez votre expérience en commentaire.

Sources : 

https://www.guide-vue.fr/la-vue-par-theme/la-vue-et-la-conduite

https://www.essilor.fr/la-vue/activites-et-loisirs/ameliorez-vos-performances-visuelles-au-volant